L’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade va à 91 ans diriger une liste d’opposition aux élections législatives du 30 juillet, pour lesquelles les opposants au chef de l’Etat président Macky Sall ont échoué à s’unir, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, emprisonné depuis mars pour détournement présumé de fonds publics, conduira une liste distincte aux côtés de plusieurs responsables de l’opposition, selon son entourage.

Le dépôt des listes pour les élections législatives doit être clôturé dans la nuit de mardi à mercredi. La liste dirigée par l’ex-président Wade (2000-2012) a été annoncée lundi soir après l’éclatement d’une coalition plus large de l’opposition, formée de « 40 à 50 » partis, mouvements et associations dont des partisans de Khalifa Sall.

Abdoulaye Wade sera investi « comme tête de liste » par une coalition d’une « vingtaine de partis et associations », a annoncé ce regroupement dans un communiqué. Mise sur pied fin avril, la grande coalition de l’opposition a éclaté à cause de divergences entre le Parti démocratique sénégalais (PDS), dirigé par Abdoulaye Wade, et les partisans du maire de Dakar sur la personne qui doit diriger la liste, selon des sources politiques.

Cette coalition s’était fixé pour objectif d’imposer une cohabitation au président Macky Sall, dont la coalition contrôle actuellement l’Assemblée nationale. Selon des observateurs, une victoire de l’opposition permettrait à l’ex-président Wade d’obtenir une amnistie pour son fils et ancien ministre Karim Wade, condamné en 2015 à six ans de prison ferme et à plus de 210 millions d’euros d’amende pour « enrichissement illicite », afin de lever toute hypothèque sur son éligibilité.

Après plus de trois ans de détention, Karim Wade a été gracié en juin 2016 par le chef de l’État. Il séjourne depuis à l’étranger. Le scrutin du 30 juillet vise à renouveler l’Assemblée nationale, dont le nombre de sièges va passer de 150 à 165, après une révision constitutionnelle adoptée en mars 2016 et créant 15 députés pour représenter la diaspora sénégalaise.

La Rédaction avec Afp

À lire aussi:

Cameroun-Eglise catholique: Un faux prêtre arrêté ... Celui qui a été stoppé par les fins limiers de la police judiciaire du 2ème arrondissement Nkongsamba médite désormais sur son sort à la prison Princi...
CAMEROUN: MAURICE KAMTO, ET LES 14 MILLIARDS ET L... A la fin des années 1980, deux professeurs de droit camerounais fondent ensemble la revue de droit Juridis et un cabinet conseil. Il s’agit de Paul Ge...
Le Cameroun s’engage à prendre en charge 30% des f... La convention y relative, signée par le gouvernement camerounais et le HCR, concerne 325.000 réfugiés centrafricains et nigérians vivant sur son sol. ...
Musique : Franko nominé dans 3 catégories aux Mtv ... Depuis la sortie de son vidéogramme « coller la petite » en septembre 2015, vidéo qui affiche à ce jour plus de 50 millions de vues sur youtube, l’art...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close