Selon le leader du Social democratic front, le parti au pouvoir ne devrait plus modifier certaines dispositions de la constitution pour éviter des troubles sociaux de grand ampleur.

 

Le Chairman a déclaré récemment dans sa résidence de Ntaryikon, à Bamenda lors d’une cérémonie de souhait des vœux des maires Sdf que « Le président de la République, Paul Biya, par ailleurs président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), ne devrait plus se permettre de modifier certaines dispositions de la constitution, à l’effet de s’éterniser au pouvoir. Un tel acte provoquera des troubles sociaux inimaginables, susceptibles de déclencher la guerre civile au Cameroun ».

Dans le contexte d’une sortie de crise dans la région du Nord-Ouest qui opposait des militaires de la localité de Wum aux populations, le Chairman Ni John Fru Ndi souligne avoir échangé avec les ministres de la Défense, Joseph Beti Assomo, et de l’Administration territoriale, René Emmanuel Sadi. « Je leur ai demandé de dire à Paul Biya, et avec insistance, de ne pas organiser des élections présidentielles anticipées au Cameroun ». Le Chairman relève, pour sa part, que les priorités de l’heure n’ont rien à avoir avec une certaine présidentielle qui se déroulerait en 2016 ou 2017.

Pour lui l’urgence, c’est l’insécurité dans l’Extrême-Nord du Pays et dans la région de l’Est, où des enfants sont incapables d’aller à l’école et où les activités commerciales ont pris un sérieux coup, suite aux attaques terroristes attribuées à Boko Haram, couplées à l’entrée massive des réfugiés dans le pays.
La Rédaction

À lire aussi:

Des responsables du cabinet civil et de l’état maj... Communiqué de Presse du MRC - Des responsables du cabinet civil et de l’état major particulier du chef de l’État veulent déstabiliser le MRC.   Des ...
BURKINA-COTE D’IVOIRE: L’IMPOSSIBLE RAPPROCHEMENT ... Malgré une volonté affichée d’abaisser les tensions, Ouagadougou et Abidjan peinent à enterrer leurs différends. Une défiance réciproque qui trouve sa...
Paul Biya 2018: Diversion des appels à candidature... Le bal des appels à la candidature de Paul Biya (82 ans dont 33 ans au pouvoir) pour la prochaine élection présidentielle est ouvert.   Le...
Politique: Une manifestation du Sdf interdite La semaine dernière, le Social democratic front (Sdf) a écrit à la sous-préfecture de l’arrondissement de Douala 5ème pour déclarer une manifestation ...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close