Sur son compte Twitter, l’ancien  international camerounais de football s’est indigné contre le retard pris dans la réalisation des travaux de construction des infrastructures de la CAN 2019.

Patrick Mboma lance un cri d’alarme contre ce qu’il considère comme un retard dans la réalisation des travaux de construction des infrastructures qui abriteront la prochaine CAN Cameroun 2019. C’est du moins ce qui ressort d’une série de Tweets que le double champion d’Afrique 2000 et 2002 a posté sur son compte ce 11 juillet 2017.

« Ça fait 2 ans que je tire le signal d’alarme. Le Cameroun n’est pas en avance pour la #Can2019. Évitons l’humiliation. Rêves à ne pas briser. #Team237 « . Un avis qui soulève une fois de plus le débat de la lenteur des travaux des différents chantiers, et qui est susceptible de mettre en péril l’organisation même de cette compétition que le peuple camerounais attend avec beaucoup de ferveur.

Il y’a quelques jour en effet, le ministre des Transports Edgard Alain Mebengo’o en visite dans la ville de Garoua, faisant le désagréable constat de ce que l’aéroport de la ville devait recevoir une cure de jouvence et que les travaux de construction de l’hôtel 4 étoiles devant accueillir les officiels n’avaient pas encore été engagés. Il affirmait d’ailleurs à ce propos que  » Les problèmes s’articulent autour de l’aérogare. » mais concerne aussi « Celui de l’alimentation de l’aéroport en énergie électrique, malgré la disponibilité du matériel ».

Une situation similaire à celle du stade de la réunification de Douala, prévu pour servir comme stade d’entrainement pendant la CAN, et dont les équipes canadiennes en charge de la réfection ce sont rendu sur le site pour la première fois ce 11 juillet. Plus loin encore, l’autoroute Douala-Yaoundé compte toujours 40% de réalisation au dernier pointage. Et le chantier qui doit être livré en octobre 2015, a connu un arrêt en mai dernier, en raison de « retard  dans les payements ».

Un sombre constat qui fait échos sur le continent et qui n’a pas manqué d’alerter les autorités sportives algériennes qui ont affirmé que l’Algérie était prête à suppléer le Cameroun en cas de désistement. « Ce n’est pas d’actualité, mais notre pays est disposé à organiser la CAN 2019 si le Cameroun n’est pas en mesure d’abriter cette compétition. (…) C’est frustrant d’attendre jusqu’à 2025 pour pouvoir postuler à l’organisation de cette importante compétition africaine», a déclaré le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports El-Hadi Ould-Ali, selon nos confrères du site Algeriepatriotique.com.

De quoi faire frissonner Parick Mboma qui se dit prêt à contribuer à la réussite de cette CAN. « Je dénonce à défaut de pouvoir agir. Je reste patriote! On verra… » conclu-t-il dans un autre Tweet.

La Rédaction avec le journalducameroun

À lire aussi:

LANGUE SERPENTINE : LE PRÉSIDENT TALON DONNE DES L... Depuis son arrivée au pouvoir, le Président Béninois Patrice TALON est loin des clichés des dictateurs africains embourgeoisés qui dépensent sans com...
CAN 2017: on annonce un show grandiose ce samedi «Une surprise de taille » pour la cérémonie d’ouverture de la 31e coupe d’Afrique des nations Gabon 2017 ce samedi 14 janvier. Voilà l’argument de c...
Cameroun : Yaoundé à l’épreuve du test de Vih/Sida... Les patients apprennent à vivre avec la prescription systématique de ce test dans les hôpitaux. Hôpital Central de Yaoundé. 14 juillet 2016. 11h17. ...
Hommage à Zacharie Noah, l’Africain La nouvelle du décès de Zacharie NOAH survenu le Dimanche 08 Janvier 2017 à quatre heures du matin, a semé l’émoi, la désolation et la consternation a...
loading...
Share.

About Author

1 Comment

  1. Kenfack DONGMO bruno on

    nous acteurs de tourisme rêvons de cet événement pour faire faloir le potentiel touristique du pays. Ce ci montre que le Cameroun est une belle destination pleine de richesses et de valeurs. Je valorise mon pays comme destination touristique sur Kendby Green tourism. Visiter le, Ciao

Votre commentaire

Close