Joseph Confiance Fongang pense qu’il y a dans ce département, trop de militants sans conviction.
On connaissait « militants ventriloques », « militants rebelles » et autres expressions caractérisant péjorativement une frange de militants du parti au pouvoir. On doit désormais y ajouter « militants événementiels ». C’est en effet en ces termes que Joseph Confiance Fongang désigne un certain type de militants que l’on retrouve de plus en plus au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Il s’agit selon l’ancien parlementaire, des militants qui ont des responsabilités dans le parti, mais qui en abuse à des desseins autres que ceux de servir le parti selon ses idéaux d’unité et de rassemblement. « Le Rdpc, à la base comme au sommet, est un parti fort. Et il faut des hommes forts pour diriger ce parti », observe-t-il de prime abord. Puis de reconnaitre implicitement que dans la Mifi, le Rdpc est miné par des guerres intestines entretenues par ses responsables au plus haut niveau. « Le Rdpc est un parti de rassemblement et non de règlement de compte », fustige-t-il. Référence sans doute aux manœuvres ayant abouti à sa déchéance de la tête de section Rdpc Mifi-ouest à l’issue des dernières opérations de renouvellement des organes de base du parti de la flamme.
« Beaucoup de choses se sont passées dans la section de la Mifi Ouest. Mais, au quotidien, nous disons à nos partisans de transcender cela et de continuer à militer au sein du Rdpc comme par le passé », confie-t-il. Et de condamner l’accaparement et le travestissement du parti par certains de ses camarades : « Le comportement d’un chef ou d’une élite locale ne saurait être la boussole de notre militantisme au sein du Rdpc. Chacun de nous pour l’unité du parti», conseille-t-il. Selon lui, c’est à cela qu’on reconnait « des militants de conviction » à l’opposé des « militants événementiels ». Ces derniers dit-il, se recrutent parmi ceux-là qui feignent être du Rdpc, pourtant font partie de ceux-là, « des taupes »  qui s’attaquent à visage couvert, au Président de la République ainsi qu’à son entourage. « Ils veulent le déstabiliser à travers des calomnies et dénonciations stériles telles celles proférées à l’endroit de la Première Dame, Chantal Biya et du ministre directeur du cabinet civil de la présidence de la république, Martin Belinga Eboutou ».
Au cours du point de presse qu’il a donné dimanche 30 octobre dernier, Joseph Confiance Fongang est également revenu sur les victoires engrangées par le Rpdc dans la Mifi depuis 2002, plus précisément dans la section Mifi-ouest grâce à l’implication des « militants convaincus » dont il croit  en faire partie.
La Rédaction avec Vivien Tonfack

À lire aussi:

Online Full Movie The Star (2017) The Star (2017) Release : 2017-11-10 ...
Cameroun-Régulation des médias: Voici l’intégralit... Le Président du Conseil National de la Communication informe les professionnels des médias et l’opinion publique qu’en dates des 24 et 25 novembre 2...
L’INDÉPENDANCE DE L’AFRIQUE GRÂCE A LE PEN? Ce texte fut écrit le 21 avril 2002, j’allais dire sous maquis, alors que nous subissions la dictature de la pensée unique et la répression des idée...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close