Les Nations-Unies après avoir rencontré les spécialistes de communication chargés de l’image de la République à New York ont ​​publié un mémoire de presse soulignant les points forts de leur réunion.

Dans les faits saillants, l’ONU a appelé le gouvernement de Paul Biya à s’attaquer aux causes profondes des problèmes du «Cameroun anglophone». Nous prenons particulièrement en compte le fait que c’est la première fois que l’ONU appelle officiellement le régime à s’attaquer à la CAUSE RÉGULIÈRE des problèmes dans les régions anglophones. BaretaNews comprend que la cause fondamentale du problème d’aujourd’hui au Cameroun anglophone a trait à la constitutionnalité entre l’union des deux Cameroun. Dans la langue diplomatique, l’ONU évite de tendre davantage l’atmosphère déjà tendue.

L’ONU est allé plus loin pour offrir ses bons offices et aider le gouvernement au dialogue inclusif pour résoudre ce problème. BaretaNews estime que la responsabilité de l’escalade de crise nous incombe. La racine du problème doit ètre traitée comme l’ONU l’a stipulé en présence de ses services. Il est évident que les fonctionnaires de la République qui sont venus à la rencontre aux Nations-Unies à New York l’ont fait du fait de l’offensive diplomatique de SCACUF qui a amené le gouvernement à envoyer des ministres à travers le monde comme des chiens haletants.

Alors que nous comprenons comment la diplomatie et les jeux de pouvoir fonctionnent sur la scène internationale, nous, BaretaNews, nous accueillons ce nouveau développement de l’ONU demandant au gouvernement d’aborder la racine du problème du Cameroun anglophone pour la première fois. L’ONU est consciente, mais cela nous amènera à repousser notre restauration. La solution finale pour aborder la cause principale grâce au dialogue avec l’aide des bons offices de l’ONU comme ils l’ont proposé ne sera qu’un RÉFÉRENDUM.

Par conséquent, les Camerounais Méridionaux aux États-Unis doivent maintenant se préparer à l’Assemblée générale des Nations-Unies en septembre pour donner à M. Biya l’une des visites les plus meurtrières jamais connues. Nous ne devons pas abandonner maintenant. La lutte entre dans la phase active de la Résistance.

L’énoncé complet de l’ONU est ci-dessous.

New York, États-Unis, 8 août 2017.

Lectures de la réunion du Secrétaire général adjoint avec une délégation dirigée par le Prof. Paul Ghogomu, Directeur du Cabinet du Premier Ministre du Cameroun.

1. Le 8 août, le Secrétaire général adjoint a rencontré une délégation dirigée par le Prof. Paul Ghogomu, Ministre et Directeur du Cabinet du Premier Ministre de la République du Cameroun. Ils ont discuté de la situation interne en République du Cameroun, en particulier dans les régions anglophones. Le Secrétaire général adjoint s’est félicité des efforts entrepris par le Gouvernement pour réduire les tensions et a souligné l’importance de renforcer les mesures de renforcement de la confiance, notamment en veillant à ce que la justice soit accordée à tous dans le respect des droits de l’homme et en notant que les responsables de la règle du droit doivent être tenus à une norme plus élevée.

2. Le Secrétaire général adjoint a également réitéré la volonté des Nations-Unies, par les bons offices du Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique Centrale et Chef du Bureau régional des Nations-Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA), M. François Louncény Fall et l’équipe des pays des Nations-Unies, afin de soutenir les efforts de dialogue inclusif pour résoudre les causes profondes des tensions dans les régions touchées.

3. Le Secrétaire général adjoint a félicité le Cameroun pour sa générosité vis-à-vis des réfugiés de la République centrafricaine et du Nigéria et a indiqué que les Nations-Unies attendent avec impatience de travailler avec le Cameroun, le Nigéria et le Tchad pour réintégrer les personnes concernées, en particulier les femmes, les jeunes et les enfants.

4. Le Secrétaire général adjoint et le Prof. Ghogomu ont également discuté de l’ordre du jour de 2030 et de la réforme du système de développement des Nations Unies, ainsi que de la situation dans la péninsule de Bakassi et de la lutte contre Boko Haram.

English version:

UN calls on Biya to address the root cause of the ”Anglophone Problem”
By Mark Bareta
The United Nations after meeting with La Republique spin doctors in New York has issued a Press Brief stating highlights of their meeting. In the highlights the UN called on the government of Paul Biya to address the root cause of the problems in “Anglophone Cameroon”. We take special note of the fact that, this is the first time the UN is officially calling on the regime to address the ROOT CAUSE of the problems in the Anglophone regions. BaretaNews understands that the root cause of today’s problem in the Anglophone Cameroon has got to do with the constitutionality between the union of both Cameroons. In the diplomatic language the UN is avoiding to escalate the already tense atmosphere.

The UN went further to offer its good offices to help the government in an inclusive dialogue to address this root cause. It is BaretaNews views that the onus falls back on us to ensure that the crisis is escalated in such a way that the root cause is addressed as the UN stipulated in the presence of its services. It is evident that La Republique officials meeting the UN in New York comes as a result of SCACUF diplomatic offensive that has caused Government to send Ministers across the globe running like panting dogs.

While we understand how diplomacy and power play works within the International scene, we in BaretaNews welcome this new development from the UN asking the government to address the root cause in Anglophone Cameroon for the first time. The UN is aware but it will take us to push our restoration further. The final solution in addressing the root cause through dialogue with the help of UN good offices as they proposed will only be a REFERENDUM.

Therefore, Southern Cameroonians in the USA must now brace towards UN General Assembly in September to give Mr. Biya one of the deadliest visit ever. We must not give up now. The struggle enters the active Resistance phase.

UN full statement is below.

New York, USA, 8 August 2017.

Readout of the Deputy Secretary-General’s meeting with a delegation led by Prof. Paul Ghogomu, Director of Cabinet of the Prime Minister of Cameroon.

1. On 8 August, the Deputy Secretary-General met with a delegation led by Prof. Paul Ghogomu, Minister and Director of Cabinet of the Prime Minister of the Republic of Cameroon. They discussed the internal situation in the Republic of Cameroon, particularly in the Anglophone regions. The Deputy Secretary-General welcomed the efforts being undertaken by the Government to de-escalate tensions and highlighted the importance of further confidence building measures, including ensuring that justice is given to all and that human rights are upheld and respected, and noting that those responsible for rule of law are to be held to a higher standard.

2. The Deputy Secretary-General also reiterated the willingness of the United Nations, through the good offices of the Special Representative of the Secretary-General for Central Africa and Head of the United Nations Regional Office for Central Africa (UNOCA), Mr. François Louncény Fall, and the United Nations country team, to support inclusive dialogue efforts to address the outstanding root causes of the tensions in the affected regions.

3. The Deputy Secretary-General commended Cameroon for its generosity towards refugees from Central African Republic and Nigeria and conveyed that the United Nations looks forward to working with Cameroon, Nigeria and Chad to reintegrate those affected, especially women, youth and children.

4. The Deputy Secretary-General and Prof. Ghogomu also discussed the 2030 Agenda and the United Nations development system reform, as well as the situation in the Bakassi Peninsula and the fight against Boko Haram.

Une contribution de  Mark Bareta

À lire aussi:

BEAC: La stratégie anti-dévaluation du Franc CFA Validée le 22 mars dernier au cours de la première réunion annuelle du Comité de politique monétaire de la banque centrale, elle devrait permettre d...
CAMEROUN-DECENTRARLISATION : DOUALA 3EME, LES POP... La commune d’arrondissement de Douala 3ème se dote d’un nouvel outil de développement en introduisant la participation de tous dans le vote du budget ...
Boko Haram: 13 terroristes tués par l’armée camero... Agissant dans le cadre de la FMM, les forces défense nationales ont mené une incursion au Nigéria, tué 13 terroristes et récupéré un important stock d...
Voici les 5 généraux nommés hier par le président ... Le président de la République, chef des Armées a signé hier deux décrets. Aux termes du premier texte, cinq officiers supérieurs sont nommés g...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close