Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a annoncé, samedi soir, avoir demandé un ‘’audit’’ des facturations de l’électricité, à l’origine de violentes manifestations ces dernières semaines dans le pays, rassurant les populations qu’elles seront ‘’informées’’ sur les résultats de cet audit qui permettront de ‘’tirer les leçons’’ de cette situation.

 
‘’J’ai demandé un audit des facturations de la CIE (Compagnie ivoirienne d’électricité). Vous serez informés des résultats de cet audit et nous en tirerons les leçons’’, a déclaré M. Ouattara dans son discours à la veille de la célébration du 56è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.
Auparavant, il a rappelé que la ‘’CIE ne ménage aucun effort pour que chaque foyer de Côte d’Ivoire ait de l’électricité en permanence même au plus fort de la crise que notre pays a traversée’’. A ce propos, le Président ivoirien a cité ‘’le cas de la ville de Bouaké et des zones Centre, Nord et Ouest de la Côte d’Ivoire’’ qui ‘’illustre bien le dévouement des hommes et des femmes qui travaillent à la CIE’’.

Pendant la situation sécuritaire précaire dans ces zones (ndlr au moment de la rébellion ivoirienne des Forces Nouvelles), a poursuivi Alassane Ouattara, ‘’ils ont maintenu l’électricité dans ces zones malgré l’impossibilité pour des centaines de milliers de ces populations à payer leur facture’’.

Selon lui, ces travailleurs de la CIE, ‘’l’ont fait par amour pour leur travail’’. ‘’Ils ne méritent pas d’être agressés’’, a insisté M. Ouattara, encourageant ‘’toutes les parties à poursuivre les négociations qui ont déjà abouti à un accord entre la CIE et les organisations des consommateurs’’ afin de ‘’veiller à la bonne implication des instructions que j’ai données le 1er mai dernier à l’occasion de la fête du travail’’.

Dans la même foulée, Alassane Ouattara a exhorté les populations à privilégier le dialogue, soulignant que la liberté d’expression doit se faire dans le respect des autres et dans le respect des institutions.

Plusieurs localités ont connu, il y’ a quelques semaines des échauffourées à la suite d’un mouvement de grogne contre les factures d’électricité émises par la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). Celles de Bouaké ont été d’une violence extrême, causant un mort et d’importants dégâts matériels.

La Rédaction avec Imatin.net

À lire aussi:

Ali Bongo: Le Gabon n’a pas “besoin... Le président Ali Bongo Ondimba affirme que "l'ingérence n'est pas une bonne chose" alors que plusieurs partenaires du pays accueillent froidement sa r...
Réconciliation Patrice Talon-Boni Yayi: Et si Ouat... Le Président Béninois Patrice Talon et son prédécesseur Boni Yayi ont enterré la hache de guerre, hier lundi 18 avril, à Abidjan, sous la houlette du ...
Affaire Blé Goudé fait souffrir Gbagbo: Révélation... Une information circulant dans les réseaux d'activites pro-gbagbo crée la polémique depuis le début du mois de mai 2016. Il est reproché à Charles Blé...
Cote d’Ivoire–le procès de madame Simone Gbagbo po... Comme on s’y attendait plus ou moins, le procès de l’ex première dame de Côte d’Ivoire Mme Simone Gbagbo initialement prévu le 25 avril 2016 a été rep...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close