La France politique vient de vivre à l’espace d’un mois deux grands événements majeurs de sa vie à savoir : l’élection présidentielle ayant consacré la victoire d’un candidat âgé de 39ans ,et l’élection législative qui renforce non seulement l’absolu pouvoir du président de la république élu (plus de 308 députés sur 577) mais davantage la dégringolade pour ne pas dire la fin d’un cycle pour les partis politiques classiques tels que le Parti socialiste avec 29 députés ( son pire score depuis l’avènement de la 5eme république) et les républicains à peine 113 députés très loin des 223 de la dernière législature.

Au moment de tirer les premiers enseignements, une grille de lecture s’offre à nous:

La fin de cycle des partis politiques classiques

L’émergence d’une nouvelle classe d’homme politique

L’effacement progressif mais certain du clivage gauche/droite

Le taux impressionnant de l’abstention qui devient l’une des formes les plus affinées d’expression politique en démocratie

La majorité électorale à 18ans

Le bulletin unique

Le vote biométrique

L’élection à deux tours et la production des résultats dans les deux heures qui suivent la fermeture des bureaux de vote.

Ramené à notre contexte, c’est à dire celui du Cameroun, il y’a lieu de se demander si la démocratie revêt les mêmes vertus dans tous les pays où elle est choisie comme modèle de gouvernance politique ?

Alors sommes nous en droit de nous poser les questions suivantes:

Qu’est ce qui bloque le renouvellement politique au Cameroun ?

Est ce la jeunesse de notre État ou l’immaturité de notre citoyenneté ?

Notre avis est qu’il y’a manifestement du chemin à faire pour parler de démocratie au Cameroun.

Un autre Cameroun reste possible.

Un correspondance de Laurent Dubois Njikam

À lire aussi:

CAN 2017: les Lions en regroupement à Yaoundé Les joueurs ont pris leur quartier à l’hôtel Mont Fébé pour le stage préparation à la compétition prévue du 14 janvier au 05 février. En vue de prép...
Cameroun-Italie: vers l’accord des visas courts sé... Ce projet de loi a été déposé sur la table des députés ce 20 juin 2016 au cours d’une séance plénière à l’Assemblée nationale. Lors de la visi...
Cameroun-Violence de New-Bell : Lettre ouverte à S... Monsieur le gouverneur c’est avec beaucoup de désespoir que je vous adresse cette missive quelques semaines après les affrontements qui se sont produi...
Cameroun: De nos jours quand approche le 25 décemb... Le 25 décembre de chaque année, les chrétiens massivement honorent leur messie, le Christ. Adolescent et adulte, cette date était trop encrée dans ma ...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close