L’ancien premier ministre, chef traditionnel au Sud-Ouest, Inoni Ephraïm, traverse des moments difficiles actuellement à la prison centrale de Kondengui où il est incarcéré depuis 2012 dans le cadre du processus d’acquisition de l’avion présidentiel. Il a maigri, déprime, sourit très peu, n’a pas beaucoup d’amis. Il espère toujours une libération de Paul Biya. Selon nos sources, il reçoit régulièrement un journaliste qui lui fait miroiter une prochaine libération à qui il remet régulièrement d’importantes sommes d’argent.


Inoni Ephraïm avait pleuré le jour où il est entré à Kondengui le 16 mars 2012. Il avait été déshabillé par une femme qui l’aurait vu comme il est sorti du ventre de sa mère. Il ne s’est toujours pas remis de cette épisode. Malade, dépressif, le chef traditionnel du Sud-Ouest voit ses jours s’égrainer au quotidien.

In la page facebook  de Boris Bertolt

À lire aussi:

Économie : 173,145 milliards de FCFA levés lors du... Le volume des souscriptions est allé au delà des attentes qui étaient de 150 milliards de FCFA. Le dernier emprunt obligataire lancé par le Camerou...
Cameroun: Le médecin que j’ai interrogé contredit ... C'est en gros,  le résume d'un entretien qu'un  médecin  a eu avec la journaliste camerounaise  Anne Mireille Nzouankeu. Voici le  post de la journali...
Côte d’Ivoire: Guillaume Soro reste président de l... Candidat à sa propre succession, ce dernier  a été élu, ce lundi 9 janvier 2017 pour un second mandat à la tête de l’Assemblée nationale ivoirienne,...
Cameroun: Paul Biya, les millions de Elf et la mut... Loïk Le Floch-Prigent qui a été du 28 juin 1989 au 3 août 1993 président-directeur général d’Elf Aquitaine, donc au cœur du plus grand système de corr...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close