Forum,

[bbp-forum-index]

Ancien membre du KGB, chef des services secrets russes et judoka averti, Vladi­mir Poutine n’est pas ce qu’on appelle un joyeux luron. Après un début de carrière poli­tique plutôt terne au sein de la mairie de Saint-Péters­bourg, il devient de plus en plus influent et se fait remarquer par Boris Eltsine, qu’il rejoint en 1997 à la prési­dence russe, à Moscou. En 1999, il le nomme président du gouver­ne­ment. Vladi­mir Poutine est élu deuxième président de la Fédé­ra­tion de Russie en 2000, puis réélu en 2004. Ses deux mandats permet­tront au pays de se rele­ver écono­mique­ment, rendant à la Russie un peu de son pouvoir d’an­tan mais le président Poutine affiche sa volonté de reprendre les rênes de toute l’ad­mi­nis­tra­tion. Pour lutter contre l’exil fiscal des oligarques finan­ciers, il empri­sonne certains d’entre eux, dont le plus célèbre reste l’an­cien président de Ioukos, enfermé en Sibé­rie… « Soucieux » de ne pas chan­ger la Cons­ti­tu­tion, Vladi­mir Poutine offre à Dmitri Medve­dev la possi­bi­lité de deve­nir président de Russie, sous la bannière du parti Russie unie, à condi­tion que lui soit nommé Premier ministre. Une façon ingé­nieuse de pouvoir garder une main sur le pouvoir et de prépa­rer son retour à la prési­dence en 2012.

Wendi Deng est-elle complé­ment dingue? En 2014, on avait laissé l’ex de Rupert Murdoch trom­per son époux avec Tony Blair avant de divor­cer. Elle réap­pa­raît aujourd’­hui en mer des Antilles sur le yacht du corsaire Ibra­hi­mo­vic, le célèbre oligarque proche de Vladi­mir Poutine. C’est lui qui aurait présenté la Mata Hari aux cheveux de jais au maître du Krem­lin. Judoka de choc, Vladi­mir Poutine a ce genre de beauté slave, taillée dans le roc, suscep­tible d’em­bal­ler une aven­tu­rière dont la corres­pon­dance intime a révélé son faible pour les hommes aux yeux bleus et aux belles jambes. Mais made­moi­selle Deng ferait mieux de se méfier des dents d’un pareil squale. Quand il attrape une femme, « Vlad » ne fait jamais de quar­tier.

Pour cerner la cruauté du person­nage, il n’est que de frémir à la manière dont il a neutra­lisé Liud­mila. Une bien brave épouse que cette ancienne hôtesse de l’air, née en Alle­magne de l’Est. Epou­sée en 1983, elle a donné à l’es­pion qu’elle aimait deux filles, Maria et Ekate­rina, aujourd’­hui âgées de trente et vingt-neuf ans. En 2013, elle a pour­tant fini à la casse. Formé à la dicta­ture de l’URSS, l’ours l’a congé­diée en direct à la télé­vi­sion. « Mon travail consiste à être un homme public. Abso­lu­ment public. Certaines personnes aiment ça, d’autres pas. Mais pour certains, c’est complè­te­ment incom­pa­tible. », a-il alors regretté, en grati­fiant Liud­mila d’un regard glacial. Exécu­tée, la malheu­reuse avait trouvé tout juste la force de remer­cier son bour­reau – « Je suis très recon­nais­sante, Vladi­mir me soutient toujours. »

loading...
Close