Le derby qui s’est disputé ce mercredi après-midi 12 juillet 2017 dans la cuvette de Bépenda comptant pour la 22e journée  du championnat de football de première division  a opposé les brésiliens de Bépenda à la formation des nassaras.  La rencontre s’est soldée sur le score (2-1) en faveur des poulains de Charlemagne Mbongo. A la fin de la rencontre, nous avons recueillis les impressions des entraineurs des deux formations.

 

Albert Charlemagne Mbongo (Coach des Astres de Douala).

C’est un championnat qui est difficile. Vous-même vous voyez son déroulement. Il est très difficile. Donc la victoire de cet après-midi était une victoire douloureuse. Vous savez on jouait un derby. Le plus important était de prendre les trois points de cet après-midi pour commencer à fuir la pression qui était devenue terrible dans notre dos.

Coach avec la situation actuelle des Astres rien de mieux qu’un derby face à l’Union pour se relancer en championnat…

Bien évidemment nous l’avons souvent dit ici. Je ne suis pas le premier à utiliser ce terme. Le derby il se gagne il ne se joue pas. Bon cet après-midi nous avons pris les trois points, mais cela n’enlève en rien la valeur de cette grande équipe de l’Union de Douala.

Pour une fois on n’a vu quand même l’effectif  des Astres être pratiquement au complet. Est-ce que c’était véritablement à dessein ?

Bien sûr. Nous avons récupéré certains blessés et puis au niveau de l’état d’esprit, nous avons beaucoup travaillé ces derniers temps. Depuis la défaite contre Eding jusqu’à ce jour, il y a un certain esprit qui est revenu et je pense sincèrement que si ces gars continuent à travailler dans cet état d’esprit, nous allons continuer peut être à gagner des matchs.

Mbaynatsem Henri nouvel entraineur de l’union de Douala.

Déception… Je ne peux pas dire que je suis déçu, Parce que je crois que ces enfants auraient dû marquer leurs buts qui pouvaient les ramener à la victoire à la première mi-temps. Là on  n’a manqué de réussite. On n’a voulu joué notre jeu jusqu’au bout, malheureusement quelques pièces de l’organisation n’ont pas donné comme on veut. C’est aussi ça le football.

Est-ce que vous êtes déçus de ces erreurs individuelles de vos joueurs ?

Oui ça je suis un peu déçu, parce que ce sont les fautes de mineurs. En équipe pro on ne fait pas des erreurs de service de cette manière mais c’est le foot, c’est arrivé.

Vous avez souvent l’habitude de gérer un gardien de but dans un match. Aujourd’hui vous aviez 11 joueurs à gérer voir 18. Ce n’était pas facile… Dites nous comment vous avez abordé ce premier match en tant que entraineur principal de l’Union sportive de Douala ?

Oui c’est vrai comme entraineur principal de l’Union de Douala. J’ai d’abord commencé par entraineur principal pour me reconvertir entraineur des gardiens de but. C’est vrai que pour moi ce n’était pas nouveau puisque j’ai assisté à toute la préparation, je connaissais le groupe. Donc m’asseoir là comme principal ça ne m’a pas fait grande chose.

Est-ce qu’on peut dire que la démission du coach Joseph Diallo Siewé  hier a entamé le moral de vos poulains ?

Bon… Si. Je peux dire que ça a entamée parce que les gars s’en veulent. Parce que s’ils donnaient résultats, ils gagnaient les matchs qu’ils ont perdus, les matchs qu’ils avaient et qu’ils ont perdu et qui aujourd’hui ont crée tellement de problèmes, s’ils les avaient gagné je crois que leur entraineur ne serait pas entrain de démissionner. Là ils s’en veulent. Ils ont voulu gagner cette victoire encore pour lui, malheureusement…

Dites nous on parle seulement de la démission de l’entraineur principal mais pourtant on n’a pas vu Ernest Agbor sur le banc de touche aujourd’hui.

Bon là je ne peux rien vous dire à propos. Je sais que j’ai causé avec lui la veille au téléphone. Il était parti à Limbé voir sa famille. Bon pourquoi il n’est pas là ? Ça je ne le sais pas. Je ne suis pas au courant.

Et pourtant il y a un autre entraineur Kouetchou qui est arrivé sur le banc, qui est tout nouveau…

Là je crois que c’est au manager général de l’équipe que vous devez poser la question.

                                                                                Propos recueillis par Rodrigue Djengoué.

 

 

À lire aussi:

Lions indomptables: d’abord forfait, Allan Nyom re... L’arrivée de l’arrière droit était annoncée pour mardi. Le joueur avait pourtant confié au sélectionneur Hugo Broos vouloir privilégier sa position de...
Cameroun-Bamenda: Maurice Kamto assurera la défens... Au moment où, le consortium vient de lancer deux jours de ville morte dans la partie anglophone du Cameroun, le président du Mrc sort enfin de sa rése...
Cameroun: pas de reprise de cours dans les régions... Les activités n’ont pas repris dans les établissements scolaires des régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun ce lundi, 09 ja...
CAMEROUN-SERGE ESPOIR MATOMBA: “PAUL BIYA DO... Comment ne pas rester silencieux ? Comment ne pas rester indifférents ? Pourquoi devons-nous prendre position ? Une nation qui ignore son histoire es...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close