Le président du Tribunal de grande instance du Moungo a été victime d’une mort subite survenue dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’il se rendait à l’hôpital. Le magistrat de 4e grade, Moïse Mba Asseko n’est plus. Il est décédé dans la nuit du 06 au 07 janvier 2017 de mort subite.

Le drame est survenu alors que ce dernier se dirigeait à l’hôpital à bord de sa voiture après un premier malaise. Le défunt laisse plusieurs enfants éplorés. En décembre 2014, Moïse Mba Asseko est nommé président du Tribunal de grande instance (TGI) du Moungo, dans la région du Littoral, sur une décision du président de la République, Paul Biya.
Avant sa nomination, il assumait les fonctions de président des tribunaux de première et grande instance à Bafang, dans la région de l’Ouest. En 2010, alors qu’il était encore magistrat de 3e grade, Moïse Mba Asseko a occupé le poste de chef de service des notaires, à la Direction des professions judiciaires du ministère de la justice à Yaoundé. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de son malaise.
La Rédaction

À lire aussi:

Coupe des Confédérations 2017: le Cameroun logé da... Le Cameroun sera dans le groupe B avec le Chili, l’Australie et surtout l’Allemagne, championne du monde en titre, tandis que l’autr...
L’ONU «soulagée» après le retour de l’Internet dan... Le représentant spécial du secrétaire général et chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall, ...
Cameroun: Le château de Antoine Félix Samba qui en... Les images d’une demeure des mille et une nuits, attribuée à l’ancien directeur général du Budget, Antoine Félix Samba, provoquent un buzz sur la to...
Les pertes blanches sont -elles dangereuses pour n... Elles arrivent un jour au fond de la culotte et l'on se demande ce que c'est que ce truc. Il y a des jours où elles sont plus abondantes que d'autres....
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close