Selon l’instance, cette action «volontaire» s’ajoute à d’autres mesures d’intimidations portées contre leur camarade pour avoir initié un débat sur l’alternance au pouvoir.

Le Comité pour l’Abolition des Dettes Illégitimes (CADTM) Réseau Afrique dénonce la nature «criminelle» de l’incendie survenu le 26 juin au domicile d’un de leurs responsables, Jean Marc Bikoko. Dans un communiqué datant du 30 juin 2016, l’instance souligne que «des dégâts matériels considérables ont été enregistrées mais heureusement pas humains».

Jean Marc Bikoko est le coordonnateur de la Plate-forme d’Information et d’Action sur la Dette (PFIAD) au Cameroun, membre du CADTM international. Il est aussi membre fondateur de Point focal national du Réseau dynamique citoyenne, une organisation de la société civile camerounaise spécialisée dans le suivi indépendant des politiques publiques et des stratégies de coopération.
Selon le CADTM Afrique Il aurait initié un débat, le 15 septembre 2015, sur l’alternance politique au Cameroun. Toute chose qui lui ont valu des «mesures d’intimidation» de la part du «régime de Paul Biya et son gouvernement». Il s’agit entre autres de : «la tentative avortée de l’incendie de son véhicule de service le 15 décembre 2013. C’est le lieu aussi de rappeler que notre camarade Jean Marc Bikoko a été arbitrairement révoqué de la Fonction publique avec une suspension de salaire de trois ans ; il a également fait l’objet de multiples interpellations et incarcérations pour des raisons syndicales», indique le communiqué.
La Rédaction avec le JDC

À lire aussi:

Cameroun-Sante: Ces comportements à risque pour no... En plus des mauvaises habitudes alimentaires, de l’absence d’exercices physiques, de la consommation du tabac, les comportements qui au quotidien expo...
Françoise Mbango: “le Cameroun n’est plus ca... Interviewée par MamAfrika, la double médaillée olympique donne son appréciation de l'échec du Cameroun aux J.O de Rio 2016 et parle de ses projets. ...
Afrique – Politique: Yahya Jammeh en exil en... Après avoir dirigé d'une main de fer son pays pendant 22 ans, Yahya Jammeh à quitté la Gambie ce samedi 21 janvier, à 21h19 précises. L'ex-président g...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close