Il réclame la somme de 50 000 millions de Francs CFA à la Crtv, comptant pour l’exploitation de ses œuvres musicales pour l’habillage du journal officiel de la radio publique.

Isidore Modjo est l’auteur des génériques d’entrée et de sortie des émissions radiophoniques comme: Cameroon Calling, Morning Safari, les journaux de 13h et 17h et bien d’autres. Ces œuvres sont exploitées par la radio publique depuis une vingtaine d’années, sans que leur compositeur n’ait été payé. Toutes choses qui le poussent à des sit-in depuis plusieurs années, notamment en janvier dernier où il était assis à même le sol devant le siège de la CRTV radio à Yaoundé, sous un soleil ardent, avec une banderole sur laquelle il était écrit «20 ans sans salaire, je veux mes droits pour l’habillage officiel du poste national de la CRTV.»

Jeudi, 04 mai dernier, c’est devant le ministère de la Communication qu’il a fait un sit-in. Et pour cause, il accuse le ministre Issa Tchiroma de refuser l’ordre du Premier ministre chef de gouvernement lui demandant d’ «instruire le directeur de la CRTV de verser à Monsieur Isidore Modjo, une rémunération de 50 millions de Francs CFA, dans les meilleurs délais, en contrepartie de la cession définitive et exclusive de l’ensemble des droits attachés à ses œuvres en exploitation par la CRTV», indique une correspondance datée du 29 mars dernier.

La Rédaction

À lire aussi:

LA FACE CACHÉE DES ÉVÉNEMENTS DE BAMENDA-BUEA DÉVO... Nous avons affaire à une Dynamique d'Insurrection sur Fond de Séparatisme et/ou d'Irrédentisme . Il est clair que les Sécessionnistes sont présent...
Extrême-Nord: cinq corps d’islamistes retrou... Les assaillants, venus dimanche du Nigeria, ont été confrontés à un dispositif militaire de protection et de surveillance du territoire camerounais qu...
Agression d’une danseuse: Koffi Olomide s’excuse e... Interpellé puis expulsé du Kenya après avoir agressé une danseuse de son groupe, la star congolaise de la chanson Koffi Olomide a présenté ses excuses...
Douala: quatre jeunes interpellés pour un viol col... Les concernés, parmi lesquels figurent deux adolescents de 16 ans, sont détenus depuis mardi au Groupement mobile d’intervention de Bonanjo. Accusés...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close