Le Cameroun affrontera le Ghana en demi-finale de la CAN,  pour la deuxième fois en neuf ans. Les Lions Indomptables avaient désillusionné les Black Stars du Ghana à domicile lors de la CAN 2008. Retour sur cette demi-finale épique qui reste encore dans les mémoires des fans et joueurs des deux nations.

Pour la quatrième fois de son histoire, le Ghana organisait la Coupe d’Afrique des nations de football, avec pour objectif une cinquième couronne continentale pour les Black Stars. Pour y parvenir, il fallait se défaire du Cameroun qui présentait lui aussi, une belle carte de visite. Avant cette rencontre, tous les bookmarkers étaient favorables à une issue favorable pour le pays hôte, qui avait brisé le rêve des nigérians (2-1) en quart de finale. Tout un pays était derrière son équipe. Les prières et les messes d’actions de grâce ont été multipliées pour conjurer le mauvais sort au Cameroun.

Cameroun tombeur des pays hôtes 
Le Oyenedjam stadium d’Accra, théâtre des affrontements, avait fait le plein longtemps avant le début des hostilités. Les supporters transportaient de mini-cercueils drapés des couleurs camerounaises, dans une chaleur est étouffante pour cet enjeu est énorme : victoire impérative. Les Black Stars avaient remporté jusque-là toutes les éditions de la CAN qu’ils avaient organisé (1963-1978) seul à domicile. Un troisième sacre à domicile était à l’ordre du jour.

Le match 
Dès le coup d’envoi de la partie par l’arbitre marocain Abderrahim El Arjoun le Ghana est dominateur. Le Cameroun emmené par le capitaine Rigobert Song plie sans jamais rompre. Réduits à la défensive, les Lions ne procèdent que par des contres. Et c’est sur l’un de ces contres que le Cameroun trouvera la faille dans cette défense ghanéenne tenue par Michael Essien. A la 72e minute, Joël Epallé récupère un ballon et transmet à Eto’o qui trouve dans l’intervalle Alain Nkong entré en cours de jeu  sa frappe croisée trompe Kingston (1-0), le gardien de buts des Black Stars. Claude Le Roy, le sélectionneur du Ghana, a les mains sur la tête. Un geste qui contraste avec celui d’Otto Pfister, du Cameroun, par ailleurs doyen des sélectionneurs de cette CAN, qui exulte. Un silence de cimetière envahit l’antre d’Oyenedjam stadium. Malgré les multiples incursions ghanéennes dans le camp camerounais, rien n’y sera fait. Idriss Carlos Kameni, le gardien de buts du Cameroun, restera impérial dans ses buts.  Le coup de sifflet final a retenti comme un coup de massue pour les supporters du Ghana qui n’en croient pas à leurs yeux. La petite colonie de supporters camerounais noyée dans la foule agite fièrement les drapeaux tricolores.  Le Cameroun vient d’éliminer le Ghana de sa CAN et l’empêche ainsi d’être sacré pour la troisième fois sur son sol.

Revanche ou confirmation ?
Jeudi prochain, les deux équipes se rencontrent au même stade de la compétition. Le coup d’envoi de la partie sera donné à 20h, au stade de Franceville. André Ayew et Gyan Assamoah, présents lors de la ½ finale de la CAN 2008, voudront prendre leur revanche sur le Cameroun. Les Lions Indomptables quant à eux, auront pour objectif de confirmer leur suprématie. Ce match promet des étincelles…

La Rédaction avec Léger Tientcheu de 45fois2

À lire aussi:

Florence Omagbemi (Nigéria) : « Nous n’avons pas p... Après la qualification du Nigéria pour la finale de la CAN 2016, Florence Omagbemi la sélectionneuse des super falcons était en conférence de presse. ...
Crise en zone anglophone: des internautes dénoncen... Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n’ont toujours pas accès à internet. Cela exaspère des Camerounais qui se mobilisent, sur Twitter, autour du...
François Fillon a bénéficié de fonds publics détou... Mediapart révèle que François Fillon, quand il était sénateur, a empoché une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d’assistants,...
Gros scandale de pédophilie dans un collège à Yaou... Une enquête menée par « Cash Investigation » révèle des affaires d’abus sexuels commis par des frères enseignants de la communauté Saint-Jean. Ces der...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close