La deuxième rencontre  comptant pour la 18e journée du championnat de football de première division qui s’est disputée  le dimanche 18 janvier 2017au stade de la réunification de Bépenda a opposé les nassaras au club du Sud. Le match s’est soldé sur le score de (2-0) en faveur du club local. A l’issu de la rencontre, nous avons recueillis les impressions des entraineurs des deux formations.

Diallo Siewe coach de l’Union de Douala.

Je crois que c’est une bonne série parce qu’on a fini la phase aller par une bonne victoire. On n’avait à cœur d’enchainer quoi… Parce que vous savez depuis le début du championnat on gagne deux matchs d’affilée, c’est de bonne augure pour nous pour la phase retour.  C’est qu’il y avait l’            adversité en face. Pour la première fois on n’a su contrôler le match du début jusqu’à la fin. C’est vrai qu’en face l’adversaire était aussi de qualité. C’est de bons augures pour nous. C’est vrai qu’en début de match on n’a eu un gros temps faible parce que Colombe est venue avec beaucoup d’ambition. Il fallait les contenir, gérer ce temps faible. Après derrière il fallait qu’on construise le jeu qu’on revienne sur les trucs basiques que nous savons  faire, c’est sa qui nous a payé aujourd’hui.

Comment avez-vous trouvez l’équipe de Colombe ?

Très bonne équipe, très bonne équipe  de la Colombe.

Coach vous avez récupéré vos internationaux Frantz Pangop, Samuel Nlend…

C’est une valeur ajoutée, c’est une valeur ajoutée pour notre équipe. Ce sont les meilleurs joueurs de l’équipe. Quand ils sont là sa galvanise tous les autres, sa les met tous en confiance et on n’a besoin de cette confiance là sur toute la phase retour.

Olivier Nankam coach de la Colombe du sud.

Il y avait du spectacle,  il y avait du jeu de part et d’autres. Mais il faut avouer que nous on n’a manqué de réalisme. Parce que au regard de la  première mi-temps on serait parti au moins avec deux buts. L’adversaire a exploité ses coups de pieds arrêtés d’où les deux buts notamment le deuxième où le gardien a glissé. Je ne sais pas… Alors qu’il devait dévier ce ballon. Il a voulu le capter directement. Sinon il y a beaucoup d’optimisme quand même.

Le premier but d’Union il déstabilise complètement votre équipe qu’est ce qui s’est passé ?

Non je ne  pense pas qu’il déstabilise. C’est l’impression que vous avez. Je crois qu’on aurait pu revenir au score. Mais malheureusement comme je l’ai dit c’est un jour sans. Il faut l’accepter ainsi.

Alors coach qu’est ce qui explique ce manque de baraka devant les buts de la part de Colombe ?

Moi je pense que c’est juste un problème time-mean et c’est aussi qu’on n’a un problème d’attaquants. Je crois que sa va se résoudre d’un moment à l’autre. Je suis pratiquement à cinq séances avec cette équipe. Je pense que le potentiel y est. Je crois qu’on parviendra à ce challenge.

                                                               Propos recueillis par Rodrigue Djengoué à Douala

 

À lire aussi:

Eto’o n’entraîne plus Antalyaspor La mission de Samuel Eto’o, en tant qu’entraîneur intérimaire du club turc d’Antalyaspor, a pris fin. L’attaquant camerounais a été remplacé par le Po...
France-Cameroun: les Lions débutent le stage mardi... Les 23 joueurs convoqués par le sélectionneur Hugo Broos sont attendus à Nantes ce lundi où aura lieu le regroupement. L’équipe nationale du Cameroun...
Yaoundé: une femme égorge ses deux jumeaux d’... Scène d’horreur le mercredi 09 mai 2017 au quartier Etoug-Ebé à Yaoundé 6. A en croire des témoins, une découverte macabre a été faite dans ce quartie...
France: ce que l’on sait du double infanticide com... La maman des fillettes âgées de trois et quatre ans aurait transporté ses enfants une à une dans son lit avant de les étouffer à l’aide d’un sac plast...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close