La community talk show est une grande campagne de sensibilisation orientée vers les communautés. C’est un évènement qui mobilise les riverains d’une communauté aux fins de sensibilisation, d’éducation et de divertissement. Ce mercredi 26 Octobre 2016, la communauté Bilonguè I a vibré au rythme de cette activité.

C’est plus de 250 personnes qui ont pris part à ce grand rassemblement. Enfants, adolescents, adultes et vieillards aucune tranche n’a manqué à ce grand rendez-vous ludique et éducatif. Le quizz préparé pour la circonstance nous a permis d’évaluer les connaissances des participants sur la question du paludisme. A la question de savoir comment appelle t-on le moustique qui transmet le paludisme, Calice Towa, 6ans, élève au Cours préparatoire répond avec assurance « l’anophèle femelle ». Cette réponse lui a valu de nombreux applaudissement. Après chaque série de questions réponses, un concours de danses était organisé.

Le paludisme étant la première cause de mortalité et de morbidité au Cameroun, la CCA/SIDA par ces actions de communication pour le changement de comportement, vise à amener les populations à connaitre l’anophèle femelle afin de mieux la combattre. M . MEVOA frank Stéphane, responsable communication de la CCA/SIDA revient sur quelques moyens de prévention du paludisme « les populations ont aujourd’hui divers moyens pour se protéger des piqûres des moustiques. Elles peuvent dormir chaque soir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), curer les caniveaux,  éliminer les gites larvaires qui sont des lieux par excellence de reproduction des anophèles, pratiquer des pulvérisations intra-domiciliaire, utiliser des répulsifs cutanés… ».

Avec l’appui de la fondation ExxonMobil/COTCO, la CCA/SIDA mène depuis 2012 des actions au sein des entreprises et des communautés afin de participer à réduire le taux de mortalité liée à la pandémie et celui de l’absentéisme en milieu professionnel. Sa majesté Talla Emmanuel chef du quartier Bilonguè I «  Nous tenons à dire merci à la CCA/SIDA qui depuis 4 ans travaille d’arrache pieds dans notre communauté. Nous avons eu droit au MILDA, à la pulvérisation de nos ménages, aux campagnes de sensibilisations et de traitement du paludisme. Toutes ces actions combinées, ont positivement impacté sur la prévalence du paludisme en notre sein».  A la fin de l’activité, CCA/SIDA a remis aux participants de nombreux teeshirts, casquettes et dépliants.

Une correspondance particulière de Frank Stéphane Mevoa  

 

À lire aussi:

MESSAGE D’ADIEU: LA VEUVE DU CAPITAINE MAHAM... "Excusez-moi, avez-vous vu mon mari? C'est  un soldat, fort et courageux. Il a des yeux perçants et la bravoure de six lions. Je l'entends crier mais ...
Un vaccin contre l’homosexualité découvert en Russ... La science ne finira jamais de nous surprendre. En Russie, des scientifiques ont découvert le vaccin contre l’homosexualité. Celui-ci a pour fonctio...
Nigeria: 38 Prostituées se convertissent à Dieu Gloire à Dieu ! Elles sont 38, elles étaient prostituées mais sont devenues depuis le 8 Octobre de nouvelles créatures en Christ. De nouvelles personn...
Hugo Broos cherche-t-il un nouvel employeur ? L’information circule sur les réseaux sociaux depuis quelques minutes. Hugo Broos serait à la recherche d’un nouvel employeur. En Afrique du Sud pour ...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close