Douala, le 26 Novembre 2015

 

Le MODECNA

réagit à la suite de la publication du Rapport 2013 de la CONAC

A la lecture du récent rapport de la CONAC,  mercredi denier par le pasteur Dieudonné Massigang, le président de la commission nationale anti-corruption, nous notons au MODECNA et signalons au peuple camerounais l’obsolescence des outils de la lutte contre la corruption dans notre pays. Son action repose sur  la prévention, la communication, les études, la coopération et les investigations et veut en somme  changer l’homme dans un système  qui au quotidien le victimise économiquement.

Les racines de la corruption se loge  pour une part considérable dans les différents abus contractuels dont le Cameroun et son peuple ont subi à son (indépendance politique), laquelle corruption s’est fertilisée par l’attente pendant une vingtaine d’année des preuves,  jusqu’au décret en 2006 de la création d’une commission nationale de lutte contre la corruption au Cameroun.

Les différents Rapports de la CONAC nous laissent entrevoir simplement la diversité des formes, domaines et acteurs de la corruption au Cameroun sans en signaler la  dimension ou l’ampleur évaluée de cette corruption au moyen des outils statistiques par exemple. D’autre part,  la durée de la décision de publication des rapports de la CONAC nous donne quelques raisons de remettre en cause la fiabilité et l’actualité du document.

 Le MODECNA préconise :

 – un Mécanisme Transitionnel Numérique de la lutte contre la corruption avec la finalité de générer des milliers d’emplois jeunes au Cameroun.

  • De faire un amendement du décret créant la Conac pour la doter des pouvoirs de poursuite des mis en cause dans son rapport au TCS.

Pour le MODECNA

Le Président National

Bruno DEFFO

À lire aussi:

Accident ferroviaire à Eseka: la communication de ... Nommé en janvier dernier patron de Bolloré Transports & Logistics, Cyrille Bolloré se retrouve confronté à sa première crise majeure avec le dérai...
Cathédrale Notre Dame des Victoires: pour le salut... Une messe spéciale a été dite lundi par Mgr Jean Mbarga, en présence du représentant personnel du chef de l’Etat, René Emmanuel Sadi. La messe spécia...
Le message émouvant de Rémy Ngono à Akéré Muna... Coupable d’avoir des ambitions présidentielles et de défendre les droits des anglophones interpellés et détenus à la prison centrale de Yaoundé, l’emb...
Il prétend être monté au ciel le dimanche de Pâque... L’homme le plus controversé des hommes de Dieu, le prétendu prophète Sud Africain Mboro vient encore de faire parler de lui. Alors que sa prétendue...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close