Selon les instructions du président de la république, la  connexion internet coupée dans les régions du Sud-ouest et du Nord Ouest depuis l’avènement de la crise anglophone a été rétabli ce 20 avril 2017. 

 Serges  Tchagoué enseignant d’histoire et géographie  au Lycée Classique de Bamenda est  tout  heureux. Informé de la  nouvelle  du retour d’internet dans les  régions du Nord- Ouest et du Sud Ouest du Cameroun, il n’a pas pu cacher sa joie. Car, cela va lui  permettre de  recontacter  ses amis et de  communiquer avec  eux  via  internet sans  le moindre souci. Pour cet  enseignant du secondaire qui reconnait  que vivre sans la connexion internet était vraiment difficile pour lui. « Il était vraiment difficile de s’informer. En dehors de la télé et de la radio, tous les autres moyens de communication  ne  fonctionnaient pas. Je lisais même plus  les  journaux en ligne. Même ton  blog  je ne  lisais plus. J’étais  presque  coupé de toute  l’actualité. J’avais l’impression qu’on vivait dans  un  autre  monde. Je suis  vraiment heureux  pour cette  nouvelle »,  déclare-t-il  en propageant  la  nouvelle à tout son  voisinage.

Celui qui  court  brancher  son ordinateur pour s’assurer de  l’effectivité  du retour d’internet dans  la ville de Bamenda  et la  région du Nord-Ouest déclare que plusieurs  annonces  similaires avaient été  faites  par le passé et par la suite  elle s’étaient avérées fausses.

 Non loin de lui Fréderic  Takang correspondant de la radio Broascasting corporation (BBC) et du  journal La Nouvelle Expression  dans  la région du Nord-Ouest est  heureux.  Celui qui  faisait parvenir des  informations à  la rédaction centrale de La  Nouvelle Expression via  les  SMS  peut désormais  écrire ses articles  sans avoir besoin de  l’assistance d’un des journalistes de la rédaction centrale.

  Comme ces deux habitants de  la région du Nord  Ouest, ce sont les  habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest  qui sont  heureux  du retour de l’internet.  Pour ces  dernières  la  décision de rétablir internet est similaire à cette pluie qu’attendent  impatiemment les  cultivateurs pour  commencer  les  semis.

 «On n’était  au chômage. On avait  fermé  tous  nos cybers café. Maintenant, on peur recommencer  à travailler», déclare John Tambe. Pour les nombreux  start Uper de la région, c’est  une satisfaction totale. « J’ai abandonné mes  travaux  depuis trois  mois  à cause de la  coupure de l’internet. J’étais  obligé souvent d’aller à Douala pour poursuivre  mes  travaux. Maintenant  je vais  le faire à partir de chez moi », clame tout heureux  un autre jeune.  Pour  Kuffor  qui fait  dans  le  commerce en  ligne,   le rétablissement de la  connexion internet  sonne  le glas du retour de ses activités  commerciales .

Décision présidentielle

Parlant de la  décision de reconnecter  les régions du Nord Ouest et Sud-ouest, il faut dire que cette   décision  relève du  président de la  république. D’après le communiqué signé du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary et lu au journal parlé de 17h du poste  nationale ce 20 avril 2017, le président de la République instruit le ministre des Postes de Télécommunication Minette Libom Li Likeng, de « demander aux opérateurs de téléphonie mobile, de rétablir les connexions internet dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».  Ce retour d’internet dans  ces  régions du  pays vient mettre fin à la plus longue période de suspension d’internet dans  un pays  africain.

.Certains pensent que  le président de la république  par cette  décision vient de ceder à la  pression du secrétaire  général de l’Onu François Louncény Fall. Dans un communiqué rendu public le 13 avril 2017, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall, avait exhorté les autorités camerounaises à examiner avec diligence les difficultés des populations et des entrepreneurs des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, privés d’Internet depuis mi-janvier 2017. «C’est une situation déplorable. Mais je suis persuadé que cet important outil de développement, de communication et d’épanouissement collectif sera progressivement rétabli sur l’ensemble du territoire camerounais », avait-t-il indiqué avant de quitter le Cameroun le 13 avril au terme d’une visite officielle de quatre jours.

La Rédaction avec hervevillard.over-blog.com

À lire aussi:

CONJONCTURE SÉCURITAIRE AU CAMEROUN: UPF PARLE A Y... CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LA CONJONCTURE SÉCURITAIRE AU CAMEROUN COMMUNICATION LIMINAIRE DU DR OLIVIER BILE Mesdames et Messieurs du monde de la pres...
ET SI LE DÉCRET ORGANISANT LES ÉQUIPES NATIONALES ... Voici 2 extraits du Décret N°2014/384 du 26 Septembre 2014 portant Organisation et Fonctionnement des Equipes Nationales : CHAPITRE III : DE LA S...
Scandale de pédohpilie: mystérieux décès de 11 prê... C’est un climat de peur qui semble avoir gagné les esprits en service à l’Archidiocèse de Bertoua, dans la région de l’Est. Et pour cause, dans la nui...
CAMEROUN-DOUALA : TROIS ENFANTS MEURENT ASPHYXIER ... Drame au quartier pk 16 lieu-dit Nsape dans l’arrondissement de Douala 5e. A l’origine une dispute conjugale qui tournée au vinaigre. Il est 3h du ...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close