En Décembre 2012 devant les parlementaires camerounais, le premier ministre chef du gouvernement a annoncé la relecture de la convention de concession avec la société Camrail et la création d’une société de patrimoine ferroviaire à capitaux publics.

Le 23 mars 2015, le gouvernement camerounais lance un avis d’appel à manifestation pour la présélection des cabinets, entreprises ou groupements, en vue de réaliser «l’audit de la convention de concession d’exploitation de l’activité ferroviaire sur le réseau de la République du Cameroun». La relecture de la convention selon le gouvernement va déboucher sur la création d’une société de Patrimoine de chemin de fer au Cameroun. En clair, au sortir de la relecture de la convention de concession du chemin de fer camerounais, telle qu’envisagée par l’Etat camerounais, les activités d’exploitation du chemin de fer (transport des marchandises et des personnes) et celles de la gestion des infrastructures ferroviaires (entretien, maintenance et acquisition des équipements) devraient incomber à deux entreprises différentes.
Depuis la catastrophe ferroviaire d’Eseka, le Cameroun ne tient plus compte du cahier de charges de Bolloré (Camrail),l’entreprise italienne Italfer a été choisie par le gouvernement pour refaire les  rails entre Douala –Yaoundé, Douala-Mbanga-Kumba, le renouvellement du parc de matériel roulant voyageurs (voitures voyageurs, autorails), l’aménagement des espaces voyageurs, avec la construction de la gare voyageurs de Yaoundé, l’appui à la mise en œuvre d’une politique de formation aux métiers ferroviaires au Cameroun.

Pour rappel, Camrail, entreprise du groupe Bolloré et concessionnaire du chemin de fer camerounais cumulera, le 1er avril prochain, 15 ans d’expérience sur le rail camerounais. Camrail y avait notamment remplacé la défunte Régie nationale des chemins de fer du Cameroun (Régifercam), une entreprise publique presqu’en cessation d’activités au moment de la signature de la convention de concession.

À lire aussi:

Camair-Co: Doutes et inquiétudes des députés Le président de l’Assemblée nationale s’est penché sur la situation de la compagnie aérienne nationale dans son discours d’ouverture de la session. ...
Chronique sociale sur un bébé jeté dans un bac à o... Une scène d'horreur a été vécue le 2 janvier 2017 à Yaoundé. Un nouveau-né a été retrouvé mort dans un bac à ordures à la gare routière de Soa à un je...
Cameroun: elle coupe les parties génitaux de so... Emmanuel Nouké n’oubliera pas d’aussitôt ce qui lui est arrivé le week end dernier à Bafia dans le département du Mbam et Inoubou. Selon la chaîne d...
Cameroun : un industriel veut protéger le bois d&#... Bob Taylor, propriétaire de la plus grande société américaine de fabrication de guitares, s'est impliqué dans la protection d'une forêt au Cameroun, d...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close