L’archevêque de Douala a réagi à la citation directe dont font l’objet trois prélats de la Province Ecclésiastique de Bamenda.

C’est sur les antennes d’une chaîne de télévision privée de Douala que le président en exercice de Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun (CENC) a réagi à la plainte qui vise les évêques de Bamenda et Kumbo.

Interrogé par Equinoxe télévision, Mgr Samuel Kleda a dénoncé un scandale de voir l’Eglise prise à partie et traînée devant les tribunaux.  Il plaide non coupable, estimant que les évêques ne peuvent pas être tenu pour responsables de la fermeture des établissements confessionnels.

L’archevêque de Douala assimile même cet acte à de l’acharnement. Considérant qu’il faudrait que les initiateurs de ces poursuites intentent également des actions contre les établissements scolaires privés laïcs qui sont eux aussi restés fermés pendant les événements sociaux qu’ont vécus les Régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La Rédaction

À lire aussi:

Cameroun: 57% de l’aide publique au développement ... L’information est de l’Organisation de coopération et de développement économique qui indique dans un rapport publié jeudi que l’UE a octroyé plus de ...
Rwanda : Stromae « ravi d’être à Kigali » Le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae s'est dit « ravi d'être à Kigali » pour clore sa tournée africaine avec un concert au Rwanda très ...
Mutinerie/ Blé Goudé : « C’est la preuve qu’ils so... Selon Charles Blé Goudé, ex-ministre de la jeunesse sous l’ère Gbagbo, détenu à la Cour pénale internationale (CPI), les revendications des primes E...
Christian Bassogog : « Jouer en Chine est un choix... Avec plus de recul, le joueur de Henan Jianye, club de Ligue 1 en Chine,  revisite son parcours à la Coupe d’Afrique des nations de football Gabon 201...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close