L’archevêque de Douala a réagi à la citation directe dont font l’objet trois prélats de la Province Ecclésiastique de Bamenda.

C’est sur les antennes d’une chaîne de télévision privée de Douala que le président en exercice de Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun (CENC) a réagi à la plainte qui vise les évêques de Bamenda et Kumbo.

Interrogé par Equinoxe télévision, Mgr Samuel Kleda a dénoncé un scandale de voir l’Eglise prise à partie et traînée devant les tribunaux.  Il plaide non coupable, estimant que les évêques ne peuvent pas être tenu pour responsables de la fermeture des établissements confessionnels.

L’archevêque de Douala assimile même cet acte à de l’acharnement. Considérant qu’il faudrait que les initiateurs de ces poursuites intentent également des actions contre les établissements scolaires privés laïcs qui sont eux aussi restés fermés pendant les événements sociaux qu’ont vécus les Régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La Rédaction

À lire aussi:

Cameroun: Lydienne Yen Eyoum graciée par le présid... L’avocate francocamerounaise, condamnée à 25 ans de prison en 2014, bénéficie d’une «remise totale de la peine» d’après un décret présidentiel publié ...
CRTV: Charles Ndongo attends first board meeting a... The new managerial team of the CRTV, led by Charles Ndongo, the General Manager and his assistant Emmanuel Wongibe is meeting with members of CRTV's ...
Le Cameroun obtient son premier rapport sur l’hôte... Jovago.com, site africain de réservation d’hôtels en ligne, présente le premier rapport sur l’hôtellerie camerounaise. Le document est officiellement ...
Cameroun: des textes législatifs traduits en angla... Une dizaine d’actes, parmi lesquels l’acte OHADA et le nouveau code pénal, ont été remis vendredi aux procureurs généraux près des cours d’appel du No...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close