L’archevêque de Douala a réagi à la citation directe dont font l’objet trois prélats de la Province Ecclésiastique de Bamenda.

C’est sur les antennes d’une chaîne de télévision privée de Douala que le président en exercice de Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun (CENC) a réagi à la plainte qui vise les évêques de Bamenda et Kumbo.

Interrogé par Equinoxe télévision, Mgr Samuel Kleda a dénoncé un scandale de voir l’Eglise prise à partie et traînée devant les tribunaux.  Il plaide non coupable, estimant que les évêques ne peuvent pas être tenu pour responsables de la fermeture des établissements confessionnels.

L’archevêque de Douala assimile même cet acte à de l’acharnement. Considérant qu’il faudrait que les initiateurs de ces poursuites intentent également des actions contre les établissements scolaires privés laïcs qui sont eux aussi restés fermés pendant les événements sociaux qu’ont vécus les Régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

La Rédaction

À lire aussi:

Reconstruire l’enseignement supérieur de notre pay... La réforme de l’enseignement supérieur au Cameroun est adossée sur l’initiative gouvernementale de janvier 1993 avec la création de 6 universités à pa...
Témoignage clé sur la mort de Sankara : « Il est s... Des posters à l’effigie de Thomas Sankara sont vendus comme de petits pains sur la place des martyrs dans le quartier Tampouy dans le nord-ouest...
Can 2017: Le Cameroun et le Burkina Faso font jeu ... Pour la deuxième rencontre de la première journée dans la poule A, le Cameroun a affronté le Burkina Faso au stade de l’Amitié de Libreville. Les lion...
Rentrée scolaire 2015-2016: 6,5 millions d’élèves ... Les écoliers du primaire et élèves du secondaire regagnent les classes lundi, 07 septembre 2015, sur l’étendue du territoire camerounais, pour le comp...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close