Il s’agit d’un courrier falsifié de l’Evêque de Périgueux et Sarlat, en France.

Le 06 juillet 2017, le service de communication du diocèse de Périgueux et Sarlat mettait en ligne une lettre de Mgr Philippe Mousset, au sujet du décès de Mgr Jean-Marie Benoit Bala. Dans ce courrier, Mgr Philippe Mousset rappelle les événements dramatiques du décès de Mgr Bala, « dans des circonstances tragiques ». Il dit aussi « le liens d’amitié et de fraternité » qui existent entre son diocèse à celui de Bafia.

Il assure ensuite les fidèles de Bafia de la solidarité priante du diocèse de Périgueux et Sarlat. L’évêque annonce enfin l’organisation prochaine d’une messe à l’intention du défunt évêque à la paroisse de Terrasson, dont le curé est le père Alain Bernard Anga Mbassoa, prêtre du diocèse de Bafia.

Mais une version falsifiée de cette lettre circule, depuis hier dimanche, sur les réseaux sociaux. En plus de présenter les signes pattant d’un faux document (logo d’entête mal repris, couleurs mal affinées), elle porte juste le nom de l’évêque et pas sa signature.

Ses auteurs semblent aussi être de parfaits ignorants des pratiques chrétiennes catholiques en matières de correspondance, puisque le nom de Mgr Philippe Mousset n’y est pas précédé de la traditionnelle croix qui vient avant le nom des prélats.

Mais surtout, un rajout sinistre, pernicieux et vicieux y est glissé. Au texte original, est ajouté la mention : « La chair est faible. Nous ne sommes que des mortels. Nous exhortons les fidèles à s’en tenir aux conclusions des officiels ».

Il s’agit là d’une preuve, s’il en fallait encore, que la machine machiavélique de maquillage de l’assassinat brutal de Mgr Bala est en branle. Le signe que rien ne sera assez, ni stupide, ni digne, encore moins prestigieux pour ne pas être dévoyé.

La manipulation des consciences et de l’opinion est en branle, ainsi qu’ont pu le constater tous ceux qui ont regardé les débats télévisés ce dimanche sur les chaînes de télévision nationales. Le système de Yaoundé met à contribution sa ressource, notamment intellectuelle, pour tenter de discréditer les évêques du Cameroun et réduire l’impact de la fronde qu’ils mènent contre la tentative d’étouffer ce qu’il convient désormais d’appeler « balagate ».

La Rédaction avec ebugnti.wordpress.com

À lire aussi:

Assemblée nationale de Côte d’Ivoire : Yasmi... Pour la mandature qui a vu la réélection de Guillaume Soro, le 9 janvier dernier, une chose est sûre, l’Assemblée nationale va connaitre un nouveau gr...
Voici le bulletin de salaire de Paul Biya? Il est connu de tous que dans les caisses hors budget les Présidents Africains y renferment des sommes colossales évaluées à plusieurs milliards. Leur...
QUELS SONT LES ENJEUX PRINCIPAUX AUJOURD’HUI... En ce début d'année 2017, à un an des échéances électorales (municipales, légistalives, sénatoriales, présidentielle et peut être régionales), on revo...
Cameroun: Pierre Minlo’o Medjo est mort ce ... L'ancien  délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn) de 2000 à 2004, Pierre Minlo’o Medjo, est mort ce jour en Europe. L'annonce a été faite ce mard...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close