Le milliardaire homme d’affaire, coaché par le Malaisien Felda Ipco, envisage de planter 1000 hectares supplémentaires de palmiers à huile, afin d’atteindre 30 000 hectares sur le long terme.

Le Groupe Nana Bouba, un holding camerounais, se lance dans la production et la transformation de l’huile de palme, en joint-venture avec une société malaisienne, Felda Ipco. Il s’agit de développer à Yabassi dans la région du Littoral, une gigantesque de palmeraie dont 500 hectares ont été plantées en 2016 sous la bannière d’une entreprise dénommée Greenfield SA. Ce projet agro-industriel dont les investissements globaux sont estimés à 70 milliards de francs CFA ambitionne de planter 1000 hectares supplémentaires de palmiers à huile, de manière à atteindre 30 000 hectares sur le long terme à raison de 1000 hectares plantés chaque année.

Dans le cahier de charges de Greenfield SA, il est également prévu la construction d’une base vie pour environ 3500 ouvriers appelés à travailler dans ces plantations, l’accompagnement des populations riveraines dans la mise en place de plantations villageoises de palmiers à huile sur environ 1500 hectares, et l’installation des huileries ayant une capacité de production de 10 à 15 tonnes par heure et dont la première devrait être opérationnelle en 2020.

Selon le Comité de régulation de la filière des oléagineux, le déficit structurel enregistré dans ce domaine, qui culminait à 100 000 tonnes par an, atteint désormais 130 000 tonnes depuis deux ans.

La Rédaction

À lire aussi:

Projet de l’usine automobile: 4000 emplois attendu... L’évaluation du projet, prévu sur 27 hectares, faite par le Minmidt en visite à Douala, la semaine dernière. En plus de parrainer la 2e édition des M...
Ouattara applique une autre mesure de rétorsion co... Selon nos confrères de abidjanactu.com, les cinq (5) éléments de la  gendarmerie nationale chargés de la protection de Mabri Toikeusse,  président de ...
La percée du digital en Afrique, le Cameroun à la ... Le continent africain commence fortement à s’imposer dans le marché du commerce en ligne. Si certains pays du continent (Nigeria, Kenya, Afrique du Su...
CAMEROUN: CARTON ROUGE À MATHIAS ÉRIC OWONA NGUINI... S'il y a une leçon que j'ai retenu de ma vie du Cameroun, c'est de ne point employer le mot "jamais". Ne point employer un tel mot quand t'es encore v...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close