Le milliardaire homme d’affaire, coaché par le Malaisien Felda Ipco, envisage de planter 1000 hectares supplémentaires de palmiers à huile, afin d’atteindre 30 000 hectares sur le long terme.

Le Groupe Nana Bouba, un holding camerounais, se lance dans la production et la transformation de l’huile de palme, en joint-venture avec une société malaisienne, Felda Ipco. Il s’agit de développer à Yabassi dans la région du Littoral, une gigantesque de palmeraie dont 500 hectares ont été plantées en 2016 sous la bannière d’une entreprise dénommée Greenfield SA. Ce projet agro-industriel dont les investissements globaux sont estimés à 70 milliards de francs CFA ambitionne de planter 1000 hectares supplémentaires de palmiers à huile, de manière à atteindre 30 000 hectares sur le long terme à raison de 1000 hectares plantés chaque année.

Dans le cahier de charges de Greenfield SA, il est également prévu la construction d’une base vie pour environ 3500 ouvriers appelés à travailler dans ces plantations, l’accompagnement des populations riveraines dans la mise en place de plantations villageoises de palmiers à huile sur environ 1500 hectares, et l’installation des huileries ayant une capacité de production de 10 à 15 tonnes par heure et dont la première devrait être opérationnelle en 2020.

Selon le Comité de régulation de la filière des oléagineux, le déficit structurel enregistré dans ce domaine, qui culminait à 100 000 tonnes par an, atteint désormais 130 000 tonnes depuis deux ans.

La Rédaction

À lire aussi:

Mali : Un couple reste collé après les ébats sex*e... Ça n’arrive pas que chez les autres ! Les faits incroyables décrits ici remontent au 05 mai dernier et plus précisément à Ségou, au quartier Péléngana...
Online Full Movie Last Flag Flying (2017) Last Flag Flying (2017) Release : 2017-11...
Journée de deuil national au Cameroun: le chef de ... Sur l’étendue du territoire, les Camerounais se sont recueillis lundi en mémoire des victimes de l’accident d’Eseka. Seul absent à ces cérémonies, Pau...
Cameroun-Repression: Afrique Media reste fermée Le Conseil national de la Communication refuse d’obéir aux instructions du Mincom ordonnant la levée de la mesure de suspension d’un mois.  Le 2 oc...
loading...
Share.

About Author

Votre commentaire

Close